Clownessence Clown Danse Clown DansePresentationPresentationInfolettreTemoignagesCompagnie les Stages Les StagesLes StagesLes AteliersLa MythoclownieLes MassagesLa Mise en Scene les Spectacles Les SpectaclesLes PerlesLes PhotosLes TextesLes TemoignagesLes Citations la Compagnie La CompagnieProduction1Production2Production3Production4Production5
lacher de clown infolettrelacher de clown
lacher de clown





« Mon cher vieux, il va falloir que j'y aille, mais d'abord, il y a une petite chose que j'ai découverte récemment, et que je dois te dire… Etre soi-même, rien que soi-même, c'est inouï. Mais comment y arriver, comment y parvenir? Ah! C'est ça l'astuce, ça le plus difficile de tout. Le scabreux, c'est justement que cela ne demande pas d'effort. Le tout, c'est de ne pas vouloir être ceci ou cela, ni grand ni petit, ni habile ni maladroit...tu me suis? Tu agis selon ce qui se présente. Mais de bonne grâce bien entendu. Parce qu'il n'y a pas une chose qui n'ait son importance. Pas une. Au lieu de rires et d'applaudissements, tu as droit à des sourires. De petits sourires de contentement...c'est tout. Mais justement c'est tout... plus qu'on ne saurait en demander. Tu vas, tu viens, tu t'appuies le sale boulot, tu soulages les autres de leurs fardeaux. Ils en sont tout heureux, mais toi, tu l'es cent dois plus, tu piges? Naturellement, ce que tu en fais, il faut que ce soir sans ostentation, en quelque sorte. Tu dois t'arranger pour que pas un instant on ne se doute du plaisir que tu y prends. Si jamais on te pince, si on découvre ton secret, tu es coulé. On te traitera d'égoïste, tu auras beau te crever pour les autres. Tu seras libre de faire tout ce que tu voudras pour eux...libre de te tuer littérallement à la tâche...tant qu'ils ne soupçonnent pas l'ampleur de ce qu'ils te donnent, en t'offrant une joie que tu ne pourrais jamais te payer tout seul...»

• Le sourire au pied de l'échelle, Henry Millers

« Joue le jeu. Ne sois pas le personnage principal. Cherche la confrontation. Mais n’aie pas d’intention. Evite les arrière-pensées. Ne tais rien. Sois doux et fort. Sois malin, interviens et méprise la victoire. N’observe pas, n’examine pas, mais reste prêt pour les signes, vigilant. Sois ébranlable. Montre tes yeux, entraîne les autres dans ce qui est profond. Prends soin de l’espace et considère chacun dans son image. Ne décide qu’enthousiasmé. Echoue avec tranquilité. Surtout aie du temps et fais des détours. Laisse-toi distraire. Mets-toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d’aucun arbre, d’aucune eau. Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil. Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus. Penche-toi sur les détails, pars où il n’y a personne. Fous-toi du drame, du destin, dédaigne le malheur. Apaise le conflit de ton rire. Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit. Et que le bruit des feuilles devienne doux.
Passe par les villages, je te suis. (…)»

• Par les villages, Peter Handke

«
Tout le monde sait bien que les grands calligraphes ne sont pas ceux qui ont eu le plus d'aisance au départ. Ceux qui ont la grâce du doigté sont souvent bloqués par cela même. Ils ne peuvent s'empêcher d'être gracieux. Mais celui qui éprouve de terribles résistances et les vainc n'a aucune raison de s'arrêter nulle part. Quand on a franchi un mur, pourquoi pas cent ? Au fond, quand on y regarde de près il n'y a pas une suite d'obstacles, mais un seul obstacle, toujours le même, qui se répète. J'aime autant qu'il soit au début, plutôt qu'à la fin ! »

• Le dernier tableau de Wang Wei, Ariane Buisset

« Pour qu’un acteur accepte la métamorphose de l’être agile, civilisé et séduisant qu’il est, en un être ridicule, maladroit, inadapté, mais brûlant de désir, il faut du temps, il faut surmonter certaines difficultés. »

• François Cervantès, Le Clown Arletti

« Autant la narration, raconter une histoire, est quelque chose qu'on apprend (...) autant la poésie, elle, est d'emblée structurelle ; elle "compose" l'individu, au sens musical du terme ; elle constitue l'être, la personne. »

• Françoise Neveu, Atelier d'écriture ?

« Un artiste, c’est comme une femme enceinte : ça a besoin de soutien inconditionnel, de sécurité, d’environnements conviviaux, de temps de contemplation et d’outils assurant la logistique. »

• Solune

« Le but n'est ni le haut, ni le bas. Le but c'est faire lien avec ce qui m'arrive. »

 

 



clownanalyselacher de clownlacher de clowninformationsLegaleslacher de clownlacher de clownlacher de clownlacher de clownlacher de clownlacher de clownlacher de clownlacher de clown