fbpx

L’Equipage

Fondatrice : Lydie Taïeb

Diplômée d’écoles d’ingénieurs (Supélec, Technische Universität Darmstadt), ex-ingénieure chez EDF, elle quitte l’univers scientifique pour écouter les histoires personnelles en fondant Etoffe de Vies, maison destinée à l’édition des récits de vies pour personnes âgées et devient biographe. Appartenant à la troisième génération issue de l’immigration, elle part à la recherche des récits de vies des personnes ayant vécu un déracinement de leur origines.

Passionnée des 45 tours, elle se forme pendant 15 années en danse classique et moderne. Elle rencontre l’art du clown en 2002, découvre le nouveau clown, la méditation et les techniques de conscience corporelle orientales et développe depuis lors la « pédagogie du clown éveilleur ».

Enfant Indigo, elle fonde ClownEssence en 2006, qui oriente son art au service du développement de la solidarité, de l’éducation à la non-violence et de la transformation personnelle. A travers la clown-thérapie et la formation d’animateurs en développement artistique et spirituel, ces activités invitent à une plus grande participation à une « démocratie universaliste » qui encourage la reconnaissance de l’unicité de notre contribution personnelle à la communauté. Elle lance en 2016 la pétition “Créer une Culture de la Contribution“.

Elle se forme durant 8 années à l’Institut Diamant, l’Ecole de Conscience Corporelle auprès de Jean Puijalon à la méditation, au massage de conscience corporelle ®, aux fondamentaux de la psychologie jungienne, à la philosophe de Lao Tseu et à la Sémantique Générale. Elle devient massothérapeute et pratique la danse des 5 rythmes auprès de Marie Motais, la danse de l’être avec Fabienne Courmont, le chant spontané et archaïque avec Milaya Lodron et travaille le clown avec Albert Solal, Hervé Langlois, Ira Seidenstein, Laura Herts, Rosine Rochette, Ingrid Marcq, Manuel Frechin. Elle se forme à la Reconnexion® et aux fréquences reconnectives auprès de Eric Pearl, au ressenti de l’énergie et de la Nature auprès de Patricia et Thierry Coudre, et devient Moon Mother en suivant l’enseignement de Miranda Gray.

Elle enseigne la Conscience Corporelle et « la Clown Danse de Libération® » au cours de la Formation des ClownEssenciels et transmet également « la Clown Danse de Pacification ® », co-créé avec Nicolas Zadounaïsky et la Clown Récit’Action®. Elle coordonne avec Nicolas Zadounaïsky le Réseau de Compagnonnage de Co-Créativité regroupant les Animateurs ClownEssenciels et les Clown Thérapeutes.

Créant des contextes collectifs de clown-thérapie, elle forme des Clown-Thérapeutes travaillant la pratique de la Clown Danse de Libération ® qui s’appuie sur le « processus d’extraordination ® ». Destiné au développement personnel et spirituel, cette méthode de clown-thérapie célèbre notre humanité dans toutes ses dimensions. Nous y recherchons la libération et la désidentification d’avec nos “Figures Cachées”, sous personnages de notre Monde Intérieur, pour nous permettre d’accéder à un mieux-être et à une découverte de nous-mêmes, en profondeur.

Elle utilise “la Clown Danse de Pacification ®” comme outil d’éducation à la non-violence pour les enfants et de prévention des risques psycho-sociaux dans les entreprises.

Son personnage de “clown-marsupilamie” se prénomme “Prune” et a comme spécialité d’adorer offrir des fleurs, de faire de la “confiture de mots” et de danser à la moindre occasion. Ses improvisations ont donné naissance aux vidéos  “Les Confitures de Prune”.

Elle propose aux institutions des stages intitulés « Découvrir sa Joyeuse Contribution » révélant les « Figures Extraordinaires » qui nous habitent, personnages d’authenticité, de démesure et de joie, capable de découvrir et d’extérioriser notre contribution la plus personnalisée à la société.

Elle joue le spectacle « Liberté Chérie », mis en scène par Frédéric de Verville,  traitant de démocratie participative qui donne à voir et à entendre des clowns habités d’une population intérieure vivante et rêvant de construire une « démocratie intérieure ».

Elle pratique pendant 8 ans des Lâchers de Clowns dans les parcs, les maternités, et pour le compte de collectivités publiques et d’associations locales.  Missionnée en tant que médiatrice culturelle à la médiathèque d’Arcueil, elle co-anime une bibliothèque hors les murs, ainsi que des ateliers de clowns, de poésie corporelle et de lecture pour enfants. Elle expérimente l’improvisation itinérante et l’animation d’un atelier de percussions pour femmes dans une prison, au cours du tour de France et de Belgique de “La Caravane Amoureuse” de Marc Vella.

Elle a co-écrit avec Jean Puijalon le « Tao T’es Clown, Introduction à la Clown-Thérapie », illustré par Nicolas Zadounaïsky, manuel décrivant la Clown Danse de Libération ® qui, entre poésie, autofiction, « lexiqlown », contes et exposés didactiques, présente des façons d’aborder notre « démocratie intérieure » représentée par nos « Figures Cachées » pour les transformer en « Figures Extraordinaires », leur versant positif, joyeux.

Elle a créé le Jeu des Figures Extraordinaires et les 80 Piliers de la Clown Danse de Libération ® illustré par Nicolas Zadounaïsky. Elle publie aux éditions Clownessence de la poésie, des nouvelles autobiographiques et des recueils de structures d’improvisations.

Co-Créateur : Jean Puijalon

En 1972, après avoir ‘flashé’ sur la lecture du « Monde des Non-A » de Van Vogt, il a rencontré (1972) Severen SCHAEFFER, qui enseignait en Europe la Sémantique Générale et est devenu son élève. Deux ans d’apprentissage direct et quatre séminaires longue durée plus tard, il a demandé à Henri LANDIER de prendre le relai. Il est resté son élève jusqu’en 1990. Outre la Sémantique Générale, Henri LANDIER lui a enseigné la Méditation Zen (appris avec Maître DESHIMARU). Parallèlement à ce cursus, Il a commencé (1973) son parcours de psychologie à l’université René Descartes. A la suite, (1976) débuta une affiliation au Groupe d’études Jung de Paris, d’un groupe d’étude bibliographique et d’un groupe professionnel d’analyse de rêves qui dureront 13 ans.

À une époque ou d’autres créaient le concept de coaching, (1985), la conjonction du Droit, de la Psychologie et de la Sémantique Générale l’a amené à créer le concept de Conseil Personnel, beaucoup plus efficace pour ses clients que s’il avait exercé une seule de ces disciplines à la fois. Cette combinaison harmonieuse lui a permis (1995) de créer et d’enseigner le concept de l’Inscription Civique et Sociale®, qui est devenu une marque déposée (INPI 2001), puis celui du Travail Intérieur.

En 1988, Alfred DUPUIS, son enseignant, lui avait également suggéré d’aller apprendre les techniques tibétaines et celles de pacification de l’esprit, ce qu’il fit dès le mois de juin de la même année. En même temps, il a cherché quelqu’un capable de lui faire travailler ce dont il avait conscience d’être dépourvu, à savoir une vraie Conscience Corporelle, – dont il ne connaissait l’existence par ses lectures -, en lieu et place de la vision lointaine qu’il soupçonnait être son outil de fonctionnement ordinaire. C’est ainsi qu’il a commencé (1989), à travailler à un rythme régulier de quinzaine avec Marie FOURMONT.

Au bout de 5 années d’apprentissage avec elle d’une part et avec les lamas de Kagyu Ling et de Kagyu Dzong, d’autre part, “la conscience lui a pris” qu’il était en train d’expérimenter, par une voie inattendue, l’Attention seconde à savoir une attention floue, flottante, ne se fixant nulle part mais capable d’embrasser la conscience de plusieurs phénomènes, corporels et incorporels en même temps. Il a observé aussi que cette attention seconde n’utilisait ni l’intellect, ni le sentiment, ni l’intuition. Autrement dit, il s’agissait d’une fonction mentale spécifique consacrée à la perception des modes vibratoires et énergétiques sous forme de champs, de mouvement, de dynamique, de processus etc., un autre champ de conscience dont il avait trouvé les traces et indices dans une foule d’écrits, mais qu’il n’avait jamais rencontré en réalité expérimentale.

La compréhension organique qui a résulté de ce long (10 ans) travail de conscience corporelle lui a permis de faire le lien avec la Sémantique Générale : dans ce système le concept « d’Aveuglement Spécifique » traite de la confusion inconsciente entre les perceptions des phénomènes silencieux du monde avec les représentations verbales. Ayant retrouvé ces concepts comme étant également connus et utilisés par les Jungiens (1930-2005)… et par Lao Tseu (dès 500 avant .JC), la boucle était bouclée.

En les inscrivant dans le cadre d’une spiritualité strictement laïque et républicaine, le Calme Mental et la Conscience Corporelle se situent comme des formations/actions qui sont au centre des enjeux des évolutions personnelles et sociales actuelles. Ces techniques sont clairement destinées à réaliser des progrès d’humanité et c’est dans ce domaine que portent les efforts de recherche et d’enseignement théoriques et appliqués de l’Institut Diamant qu’il a créé (1997) précisément à cet effet.

Depuis 2006, il a assisté Lydie Taïeb (Ingénieure, écrivaine et formatrice en Clown-Thérapie) dans la création d’un enseignement de la Conscience Corporelle du Clown. A la fin de l’année 2011, ils ont publié ensemble un livre intitulé « Tao T’es Clown », qui fonde en même temps le nouveau concept du Clown Éveilleur et l’École qui sert de cadre à son enseignement.

Directeur Artistique : Nicolas Zadounaïsky

Nicolas Zadounaïsky quitte la Fnac en 2002, fort du succès de ses expositions organisées dans l’enceinte du magasin. Monsieur Pinault fils devient un de ses premiers collectionneurs.

Conscient de son talent, il décide donc de se vouer à l’Aventure Artistique.

Inspirateur inspiré, auto-du-tact éclectique, dessinateur singulier de l’insolite, mixant les techniques et les matières dans “l’heureucyclage poétique“, il expose régulièrement entre 1997 et 2010 – notamment à la Fnac et à la Halle Saint Pierre, ainsi qu’à Venise, en Italie.

En 2004 et 2005 il est invité par le Lycée Français de Barcelone pour animer des ateliers de dessin pendant la Semaine des Arts.

En 2006, il participe à son premier stage clown avec Fred Robbe et à quelques ateliers en 2007. A partir de 2008, il commence une longue collaboration avec ClownEssence : il illustre le site internet de ClownEssence et le “Tao T’es Clown“. L’originalité sensible de ses dessins correspond à merveille au projet de ClownEssence axé sur l’humanité consciente du clown.

Pendant huit ans, il participe aux stages “La Conscience Corporelle du Clown“.  Il profite alors de l’expérience combinée de Jean Puijalon, chevalier de la Transformation Intérieure par la Sémantique Générale et la Méditation et de Lydie Taïeb, ingénieure-éveilleuse de clown, en douceur bienveillante. En 2016, il fait partie de la première promotion de la Formation des ClownEssenciels. Cette même année, il co-crée la “Clown Danse de Pacification” avec Lydie Taïeb.

Il a suivi les enseignements de Fred Robbe (théâtre du Faune), Stéphane Fitoussi (clown Panaï) et a suivi des stages avec Laura Herts, Ira Sendeinstein, et Nicolas Cornut (Clown-Gestalt) .

En 2008 et 2009, il expérimente la performance déambulatoire en improvisation libre dans Venise, dénichant la poésie du spectacle de nos vies, au “Feel du Chemin”. Il découvre là une posture fondamentale de son clown : se sentir exister sans besoin d’agir, de produire, de faire rire, égayant les visiteurs et habitants de la Sérénissime. Serein dans sa jupe céleste, au rythme des gondoles attentives, il accueille, adagio, sa part féminine avec aisance et enthousiasme. Adagio devient naturellement quelques années plus tard le nom de son clown.

En Italie, il participe aussi à quelques scènes ouvertes et organise ses premiers stages de clown. Il co-anime des ateliers destinés à des personnes toxico-dépendantes en collaboration avec Andrea Capelletto, qu’il accompagne aussi en duo dans des spectacles pour enfants.

Il co-anime avec Lydie Taïeb les stages “La Clown Danse de Libération” et les “Espaces de Compagnonnage de Co-Créativité” depuis 2017.

Il est diplômé de l’organisation mondiale de Yoga Sivananda Vedanta depuis 2012.